Classement des métiers les plus insolites de la planète

Classement des métiers les plus insolites de la planète


Lorsque l’on cherche un travail, on a généralement tendance à s’orienter vers un emploi que l’on connaît de près ou de loin. Cependant, il existe des métiers qui sortent de la norme et qui sont pour le moins insolites.

1 – Figurant blanc en Chine

Dans l’Empire du milieu, les apparences sont très importantes. Certaines entreprises n’hésitent donc pas à employer des personnes de couleur blanche, afin de donner l’illusion que la société a une renommée internationale. Ces figurants pas comme les autres sont appelés à l’occasion d’un colloque ou de la signature d’un contrat avec une compagnie étrangère. Que vous ayez le brevet ou un bac +10, tout ce qui compte c’est que les gens vous voient. CNN rapporte des témoignages de certains de ces employés. L’un d’eux a par exemple dû faire semblant d’être le vice-président d’une entreprise italienne. « J’étais censé me féliciter d’une collaboration longue de 10 ans », assure-t-il.

2 – Verbicruciste

Il n’en existe plus beaucoup. Les verbicrucistes sont les personnes qui font des mots-croisés. Pas comme vous, le dimanche après-midi, après le café ou dans le métro, le matin, pour faire passer le trajet. Non, les verbicrucistes fabriquent les mots-croisés que vous remplissez. Une activité complexe qui demande une bonne connaissance de la langue française, de la culture générale et de l’expérience. Cependant, ce métier est peu rémunéré depuis l’arrivée de robots qui réalisent des grilles à moindre coût.

3 – Pêcheur de vélos

Amsterdam est réputé pour être la capitale de la bicyclette. Une légende dit même qu’il y aurait plus de vélos que d’habitants. Une ville très touristique où il fait bon vivre. Les canaux et les rivières regorgent toutefois de vélos. Afin de limiter la pollution et l’encombrement des cours d’eau, des employés de la ville sont chargés de les repêcher à l’aide de grands bateaux. 15.000 vélos sont ramassés ainsi chaque année.

4 – Testeur de toboggans

Avis aux grands enfants : vous pouvez être rémunéré pour vous amuser. La société britannique First Choice emploie une personne pour tester les toboggans du monde entier. Son travail consiste donc à voyager, essayer de nouveaux toboggans dans des parcs aquatiques et les noter en fonction du « splash » à l’arrivée ou de l’adrénaline provoquée à la descente. Six mois de travail effectif rémunérés 27.000 euros à l’année.

5 – Sirène de parcmètre

En Australie, dans le Queensland on peut devenir une sirène… de parcmètre. Vêtues d’un bikini doré et d’une écharpe type « miss France », des demoiselles employées par la Ville renseignent les touristes sur les parcmètres en bord de plage. Un dispositif datant de 1965 qui, en plus d’être un atout touristique, fait accepter plus facilement le stationnement payant !

métiers les plus insolites

6 – Pousseur du métro japonais

En France, à Paris, certains pensent vivre un enfer dans le métro le matin. Ils se trompent. Au Japon, il y a les « pousseurs ». Comme leur nom l’indique, ces personnes sont chargées de littéralement pousser les gens à l’intérieur des rames de métro. Concrètement de les « tasser », pour que tout le monde entre. Des images surréalistes.

métiers les plus insolites

7 – Sexeur de poussin

On ne s’en doute pas, mais il est très difficile de reconnaître le sexe d’un poussin. C’est pourtant primordiale pour la plupart des éleveurs. En effet beaucoup choisissent de ne garder que les femelles, jugées plus intéressantes que les mâles, car elles pondent. On ne se bouscule pas vraiment pour exercer ce métier difficile et demandant beaucoup d’expérience. En Grande-Bretagne par exemple, il y avait eu une pénurie de candidats en 2015, malgré l’offre de 55.000 euros de salaire annuel.

8 – Gardien d’île

Ce métier est souvent décrit comme « le meilleur job du monde ». En 2009, le gouvernement australien proposait un CDD de six mois rémunéré 78.000 euros pour rester sur une île paradisiaque, celle d’Hamilton, située au cœur de la barrière de corail. L’heureux élu n’a eu qu’à effectuer quelques travaux et explorer l’île pour alimenter chaque semaine un blog avec des photos et vidéos. L’offre à été relayée à travers le monde entier.

9 – Nounou pour pandas

Passer sa journée à faire des câlins, nourrir et bichonner des peluches vivantes : le rêve de beaucoup. En Chine, il est possible de faire tout cela avec des pandas. Le Centre de recherche et de protection de panda géant recherche régulièrement des « panda-sitter ». Pas besoin de grandes compétences, juste d’avoir au moins 22 ans et de connaître le mode de vie de ces animaux. Le travail est très bien payé pour la Chine (près de 2.000 euros par mois) mais à plein temps : « 365 jours par an« , précisent les responsables du centre.