La méthode des marines pour s’endormir en 2 minutes où que vous soyez


Pour ceux qui souffrent d’insomnie, il suffit de très peu pour perdre tout espoir de s’endormir à nouveau : le tic-tac des aiguilles d’une horloge, le bruit que fait un robinet qui fuit ou pire encore, le bruit causé par un voisin (peut-être lui aussi insomniaque).

Mais comment les soldats peuvent-ils se reposer tout en étant privé de tous les conforts avec lesquels, paradoxalement, il nous est difficile de nous endormir ? Le secret réside dans une technique utilisée surtout par les marines américains.

image: U.S. Marine Corps photo

Nuit, jour, au milieu d’une rue, à l’abri d’une tente, en voyage : les marines doivent profiter de chaque instant pour se reposer et ne peuvent manquer l’occasion de fermer les yeux. Tout cela grâce à une technique pratiquée dès les premières séances d’entraînement, qui s’est rapidement substituée au comptage des moutons.

La bonne nouvelle, c’est que, selon les sondages, cette même technique fonctionne également sur 96 % des civils, qui n’ont rien à voir avec les entraînements militaires : il y a donc de bonnes chances pour qu’elle puisse fonctionner sur vous.

image: US Marine Corps/picryl.com

La technique est très simple : vous commencez par relaxer les muscles du visage, détendre les muscles de la bouche, de la langue et les muscles autour des yeux. Passez ensuite aux épaules, qui doivent être abandonnées à la gravité, jusqu’à se sentir confortablement soutenus par la surface. L’expiration permet de visualiser mentalement la libération du corps de toutes les tensions causées par l’anxiété et l’agitation.

Une fois la partie physique terminée, la partie mentale commence : il faut penser à un paysage relaxant, ici chacun doit mettre sa touche personnelle. Un lac, une rivière, un ciel clair, une prairie fleurie : sans hâte, il faut « regarder » de temps en temps les détails du paysage.

De cette façon, les marines sont capables de dormir dans pratiquement n’importe quelle ccondition en moins de deux minutes. Nous, les civils, avons la chance de profiter d’autres  » accessoires  » conciliateurs du sommeil : une tisane, un livre, une chanson ou une musique relaxante.

La méthode peut nécessiter une période d’entraînement d’environ un mois : si la technique ne vous satisfait pas tout de suite, ne laissez pas tomber !